14 600,00 € Bol vintage de Gio' Ponti design pour Arthur Krupp Milano 1930. Milan, collection particulière, Fabricant : Walter Ponti. 1. Cette montée, au rythme des conquêtes de la connaissance, prépare en réalité aux couleurs méditerranéennes et douces du rectorat, qui fait le tour de la cour. D’une certaine manière, Paris a porté chance à Gio Ponti, et ce dernier ne l’oubliera jamais. Retrouvez les œuvres d’art en vente et toutes les informations sur Gio Ponti (italien, 1891-1979). Peu après son inauguration, cette maison devient un lieu de ralliement pour les artistes, critiques d’art et galeristes de l’époque. Dans l’introduction du catalogue de l’exposition, Gio Ponti dévoile le secret d’un succès aussi ancré « dans le coeur de ceux qui la font, Domus est une revue d’art qui rêve d’être une œuvre d’art ». Réfraction, donc, en ce sens que l’élément qui nous intéresse est atemporel, intrinsèque à l’œuvre et qu’on peut le reconnaître dans des créations antérieures ou ultérieures (on songe à la théorie des neurones miroirs). Pour en savoir plus sur Gio Ponti, parcourez ses œuvres dans les galeries, ses lots mis aux enchères, son actualité et bien plus encore. Gio Ponti est diplômé en architecture à l'époque Régio Tecnico Superiore Istituto en 1921, après avoir arrêté ses études au cours de sa participation au Première Guerre mondiale. • Chiara SPANGARO, conservatrice indépendante et historienne d’art. DI STATO/1437 and two paper labels printed 748 and CONSIGLIO DI STATO/ № 3817.Together with a certificate of expertise from the Gio Ponti Archives. He credited the latter with having inspired his reflection on the theme of the “Mediterranean … Le personnage ornemental imaginé pour Christofle en acier poli et appelé Pony (Ponti-Tony), applicable sur un grand nombre d’objets, du pommeau de radiateur aux couverts à servir et jusqu’aux porte-cigarettes, scelle à jamais leur complicité créative. Eighty years ago, in 1928, Aby Warburg embarked upon his last work, which would remain unfinished: Mnemosyne or the Atlas. (…). Dans la nef, colonne vertébrale de l’exposition, cinq scansions mettent en avant grandes commandes, mobiliers, luminaires, textiles tandis que les projets architecturaux sont détaillés de façon chronologique grâce à des dessins, maquettes, photographies et films d’époque. C’est avec un enthousiasme contagieux qu’il encourage les initiatives favorisant la création italienne à Paris, New York et Londres. Là encore, le traitement de l’architecture repose sur l’emploi de la couleur : non seulement en raison des fresques mais de l’escalier monumental tout entier, où les marbres précieux qui ornent les parois offrent une tonalité de base à partir de laquelle le cycle pictural se déploie dans une parfaite harmonie. Plusieurs sources d’inspiration accompagnent sa réflexion : la blancheur de l’architecture traditionnelle des Pouilles, l’austérité de la spiritualité franciscaine, la dentelle de pierre des cathédrales gothiques. • Olivier GABET, directeur du Musée des Arts Décoratifs, Commissaires Collection Sesto Fiorentino, Museo Richard Ginori della Manifattura di Doccia, Polo Museale della Toscana, Gio Ponti : instructions pour un regard contemporain, Feutre sur papier. (…). C’est une architecture qui s’élabore et se modèle non seulement selon les fonctions et les usages possibles des espaces, mais qui trouve aussi ses fondements dans le regard de la personne qui l’habitera. Son esthétique est épurée avec des formes géométriques, parfois anguleuses, mettant en avant les volumes et les surfaces. He designed a considerable number of decorative art and design objects as well as furniture. This two-level table is made of walnut wood and has a glass top. (…) Après la guerre, Ponti n’a qu’une idée en tête, participer à la reconstruction économique, culturelle et politique de son pays grâce à la promotion des arts. Comment s’est déroulé son travail dans le temps ? At that time people didn’t bother much about architecture as a discipline. Il se familiarise avec ce matériau dès 1923 en devenant directeur artistique de la manufacture de porcelaine Richard Ginori. Par Sophie Bouilhet-Dumas. Considéré comme l’un des architectes et designers les plus influents du XXe siècle, Gio Ponti (1891-1979) est mis à l’honneur au Musée des Arts Décoratifs pour une première rétrospective en France. Nommé directeur artistique de la manufacture de porcelaine Richard-Ginori en 1923, il renouvelle le mode de production en série en l’appliquant à l’ensemble des créations de l’entreprise. Comme le sentiment de le voir revenir aux sources de son art, Gio Ponti est ici chez lui. Il envisage cette maison comme une sculpture abstraite à grande échelle qui se parcourt de l’intérieur en une séquence ininterrompue de spectacles changeants. Milan, Gio Ponti, derrière le miroir : Venini et Fontana Arte, Fabricant : Fontana Arte. Chaque appartement possède un plan unique qui respecte la division pontienne des espaces en trois quartiers : jour, nuit et services. Warburg’s enigmatic project consisted in a massive collection of material, most of it iconological. Je ne sais pas si vous allez répondre à mon message. Vers 1933, il commence une nouvelle collaboration au sein du Studio Ponti-Fornaroli-Soncini, définitivement tourné vers la modernité et dont la production perdure jusqu’en 1945. Les plaques de céramique qui accueillent les visiteurs à l’entrée sont réalisées par Fausto Melotti et les galets de céramique par Ceramica Joo. Il convainc la famille de Richard d’y participer et de s’ouvrir ainsi à de nouveaux marchés (…). Obélisques, oculi, niches, panneaux et balcons ornent la façade avec une certaine sobriété formelle, tout comme la cour intérieure à laquelle une importance égale est accordée. réconfortent ma saison de quatre fois 20 ans. Dans le domaine de la maison, il réalise des luminaires pour Fontana Arte, des couverts pour Krupp, des étoffes pour De Angeli-Frua et Ferrari, du mobilier pour Casa e Giardino, etc. 來自「新房子」系列的書櫃. Dec 12, 2019 - A thought-provoking blend of high fashion, art and culture brought to you by the creators of AnOther Magazine Confronté au souhait de donner à la cathédrale un caractère à la fois de dénuement et de grandeur, l’architecte milanais résout le problème en optant pour la création de deux façades : « L’une, la mineure, pour accéder à l’église. Durant les années 1940, Gio Ponti se consacre à la réalisation de fresques monumentales au Palazzo del Bo de l’Université de Padoue. En 1921 il épouse Giulia Vimercati, dont il aura quatre enfants : Lisa, Giovanna, Letizia et Giulio. Cette exposition est donc l’occasion de faire découvrir au grand public l’univers créatif de ce personnage mythique de la scène italienne, dont la générosité et l’enthousiasme ont stimulé ses contemporains et inspirent toujours les nouvelles générations de designers et d’architectes. Gio Ponti s’intéresse particulièrement aux jeux de surfaces et de couleurs, travaillant à faire des murs des éléments non plus porteurs mais portés, aériens, comme suspendus. Réalisation exemplaire du rationalisme milanais des années 1930 imaginée dans les moindres détails par Gio Ponti pour le groupe de chimie Montecatini, cet immeuble de bureaux constitue une véritable révolution dans le monde de l’architecture et du travail et contribue à l’avènement du design industriel en Italie. Gio Ponti was a conceptualist who always drew lines between the architecture and the interior design. Cordialement Dimensions : h x l x p 46 x 96 x 45 cm. ». Une évocation de la cathédrale de Tarente, chef-d’œuvre tardif de son œuvre, introduit le parcours qui se déroule ensuite en trois volets : l’objet, le mobilier et l’architecture. Les maisons ont été conçues pour former des unités de quartier et composer un paysage urbain harmonieux, moderne et coloré. (…) En 1967, avec l’exposition aux Galeries Lafayette « Domus formes italiennes » Ponti remporte son plus franc succès à Paris. Pour rappeler l’importance de la contribution de Ponti dans l’histoire de l’architecture du XXe siècle, la presse française a pu le qualifier de « Le Corbusier italien ». Sa construction est le fruit de la collaboration de Gio Ponti et de son studio avec l’ingénieur Arturo Danusso, puis dès 1954 avec Pier Luigi Nervi, tous deux grands spécialistes du béton précontraint, qui conseillent Ponti sur la forme et la structure. (...). Rendre hommage en cet automne 2018 à Gio Ponti semble tomber sous le sens, dans la forêt des expositions à programmer, ce grand arbre-là est fièrement enraciné (…) l’évidence même. Manifattura di Doccia, Légèreté, transparence, clarté, couleur et simplicité sont les maîtres mots de cette activité foisonnante qu’il mène depuis son quartier général à Milan, véritable laboratoire de créations. Commissaire général Cette petite maison ovale est entièrement revêtue de carreaux de céramique blancs et verts, à l’intérieur comme à l’extérieur, toiture comprise. In absolute new condition. Autour du bâtiment, Ponti imagine un îlot de verdure dont l’aspect libre rappellerait un jardin d’Éden et où le lierre s’emparerait sauvagement du grand voile. En quelques mois, les divers choix stratégiques de la société conduisent au naufrage du projet et à l’éloignement de Ponti. La société Richard Ginori est un lieu de formation pour Gio Ponti à ses débuts, et pas uniquement dans le domaine de la céramique : elle lui apporte aussi une expérience lui permettant d’approfondir ses premières réflexions sur l’industrie, l’art décoratif et l’aménagement intérieur. It is a refined publication, a small masterpiece of graphics, extremely rare. (…) Des locaux de services à disposition du personnel après le travail (bibliothèque, vestiaires, salon de coiffure, pharmacie, bar, épicerie, boutique de mode) se trouvent au sous-sol. This is how we might describe Gio Ponti’s writing if we read his books and the articles he wrote for Domus and Stile magazines. Fondée en 1928 par l'architecte milanais Gio Ponti, Domus est la revue phare dans le monde du design et de l'architecture depuis plus de 70 ans. Pour ces collectionneurs d'art, raffinés et amoureux de l'Italie, Ponti dessine tout, des choix structuraux aux objets de décoration. Au Musée des Arts Décoratifs, dans ce sentiment d’unité qui était l’un des motifs permanents de sa vision, Gio Ponti retrouve les génies d’un lieu qu’il a aimé et fréquenté, qui a représenté beaucoup de sa complicité avec la France et de son rayonnement international. Les grands noms de la scène architecturale et artistique y sont régulièrement défendus. Le choix de publier les textes en langue originale, ajoute Ponti, a apporté un changement : il a transformé une revue d’abord « d’improvisation milanaise » en un magazine « polyglotte », point de rencontre de différentes expressions simultanées d’une culture universelle. Berlin, collection Jochum Rodgers, Fabrication : Enrico e Gaetano dal Monte. Milan, courtesy Ermes Ponti, Nos musées et nos ateliers restent fermés. Milan, Porcelaine émaillée. Un monochrome blanc monumental d’Enrico Castellani a été conçu spécifiquement pour orner les murs de l’entrée. • Sophie BOUILHET-DUMAS, Studio Bouilhet-Dumas 3 250,00 € Bibliothèque murale vintage du studio PFR Gio Ponti 1950. Maître de l’architecture italienne, Gio Ponti est reconnu dans le monde entier pour sa contribution considérable au monde du design. L’exposition « Tutto Ponti, Gio Ponti archi-designer » présente de façon chronologique les six décennies de la carrière de Ponti dans les domaines de l’architecture, du design, de l’aménagement intérieur et de l’édition. Promoting is the operative word that underlies Ponti’s indefatigable effort concentrated on architecture, design and the applied arts. L’Institut international des arts liturgiques, en charge du projet, et l’archevêque Guglielmo Motolese choisissent Gio Ponti pour le réaliser. Armando et Anala Planchart, collectionneurs et amateurs d’architecture moderne, y contribuent en invitant Gio Ponti, désormais internationalement connu grâce à la revue Domus, à concevoir leur villa sur les hauteurs de Caracas. 1 320 € Lounge Chairs by Gio Ponti, Italy, 1950s, Set of 4. Coffee table in walnut wood designed by Gio Ponti for Domus Nova, Italy in 1950. En référence à l’arche biblique et à la tradition maritime de Tarente, l’édifice prend finalement l’apparence d’un navire avec une nef de plan rectangulaire surmontée d’une voile, une double paroi de béton haute de 41 mètres surgissant en retrait, au milieu du bâtiment. La maison Laporte est subdivisée en trois appartements se répartissant sur quatre étages. Osera-t-on rappeler le rôle majeur joué par le musée dans l’organisation de l’Exposition internationale des arts décoratifs et industriels modernes en 1925 ? La cathédrale devait être « attaquée par le vert » de plantes grimpantes couvrant partiellement le voile et, dans une conception panthéiste, relier ainsi symboliquement la Terre au ciel. Ponti étudie l’architecture à l’université polytechnique de Milan. Le pied en gaine terminé d'un manchon ou sabot de bronze rectiligne est caractéristique des meubles de Gio Ponti. Apparaît ainsi un système réticulaire de références, de formes, d’archétypes, qui décrivent un univers pontien, tel un clavier sur lequel Ponti « composait » ses œuvres, qu’il s’agisse de céramiques dans les années 1920, d’architectures dans les années 1950 ou de meubles dans les années 1970. Published by Editoriale Domus, the magazine is issued 11 times a year on a monthly basis and has its headquarters in Rozzano, Milan. During his career, which spanned six decades, Ponti built more than a hundred buildings in Italy and in the rest of the world. Prix : 3 840 € Prix normal : 4 800 € Desk by Gio Ponti for Dassi, 1960s. (…) Le regain d’attention que suscite aujourd’hui l’univers de Ponti auprès des artistes, des designers et des architectes me suggère deux expressions qu’il m’importe d’écrire en introduction à cette initiative : « le regard comme mesure » et « réfraction ». Par Sophie Bouilhet-Dumas. Devant la cathédrale, un miroir d’eau composé d’un bassin à trois niveaux dédouble la qualité vibratoire des rayons de lumière traversant la façade.(...). De nuit, un système d’éclairage souligne ses contours ; de jour, les murs blancs ponctués de baies vitrées forment une surface éclatante. Fondateur du magazine d’architecture et de design Domus, Ponti a également aidé à créer le prestigieux prix Compasso d’Oro et … Quelle est la façon la plus juste d’en décrire le développement au cours de ces six décennies ? Two works bound in one volume. di Milano n. 1186124Capitale sociale versato € 5.000.000,00 - All rights reserved - Informativa Privacy - Informativa cookie completa - Privacy, Domus 1052 is on newsstands: “Recovering Italy”. Ponti never viewed architecture as simply creating buildings. Ce souhait fut entendu par les Tarentais qui, au lendemain de l’inauguration, offrirent des plantes pour approvisionner le jardin. Aile posée sur son sommet, le toit vient conclure l’architecture, qui répond ainsi au principe de la forma finita (forme achevée) énoncé par l’architecte. Il ne s’agit donc pas (…) de rendre compte des « arts d’Italie » ni d’une personnalité d’une période révolue, mais de s’intéresser à l’époque actuelle et aux sources auxquelles puisent d’importants courants de la création contemporaine. Par Sophie Bouilhet-Dumas. Le Musée des Arts Décoratifs de Paris célèbre l’architecte-designer italien Gio Ponti, à travers « Tutto Ponti, Gio Ponti archi-designer », première rétrospective française d’envergure.Trop méconnu en France, ce créateur protéiforme sut insuffler sa vision généreuse de l’art et de la vie à de foisonnantes réalisations à l’italienne. Caracas, Fondation Anala et Armando (…) Tout au long de sa vie, et particulièrement dans les années 1950, Ponti a été un fervent défenseur du made in Italy à l’étranger. (...) Ponti a conçu et réalisé une voie magistrale, la Scala del Sapere (l’escalier du Savoir), qui permet d’accéder aux salles qu’il a recréées, sans souffrir d’aucune intrusion de l’éblouissante clarté de la cour de Fagiuoli. This is how we might describe Gio Ponti’s writing if we read his books and the articles he wrote for Domus and Stile magazines. Formica, bois, laiton. Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site. Giovanni "Gio" Ponti was an Italian architect, industrial designer, furniture designer, artist, teacher, writer and publisher. Ceinte alternativement par des murs et des pergolas et équipée de stores rétractables à l’italienne, elle a « le ciel pour plafond ». Il opte également à l’intérieur de l’édifice pour un décor simple d’aplats de couleurs dans une gamme de jaune et de vert. En effet, avec le développement du secteur tertiaire émerge la figure de l’employé de bureau dans une ville qui voit sa population doubler en moins de vingt ans. Source : Gio Ponti. Après avoir effectué son service durant la Première Guerre mondiale, il obtient son diplôme en 1921. (...) Par Sophie Bouilhet-Dumas. Comme pour L’Ange volant en France, la villa Planchart est la transposition d’un rêve d’Italie, mais cette fois dans la végétation tropicale du Venezuela. Dans les années 1930, il emprunte un tournant moderniste en architecture avec la construction à Milan des Case tipiche et des bureaux de la société Montecatini. ». Présentée dans la nef du musée, l’exposition Tutto Ponti, Gio Ponti archi-designer couvre l’ensemble de sa longue carrière, de 1921 à 1978, mettant en lumière les nombreux aspects de son travail, de l’architecture au design industriel, du mobilier au luminaire, de la création de revues à son incursion dans les domaines du verre, de la céramique et de l’orfèvrerie. (…) À la fin de sa vie, il entre en 1968 à l’Académie d’architecture tandis qu’en 1973 l’Union centrale des arts décoratifs organise une exposition sur son travail éditorial « 1928-1973 Domus : quarante-cinq ans d’architecture, design, art ». L’année suivante, il conçoit sa première architecture à l’étranger, la villa L’Ange volant en région parisienne et collabore avec Christofle à Paris et Venini à Murano. (…), Bonjour Haute de 127 mètres et de 31 étages, située en plein coeur de Milan, face à la gare centrale, elle est au moment de son inauguration un des plus hauts édifices d’Europe. Son mobilier des … Une solution similaire est adoptée à Singapour pour couvrir la façade du magasin Shui Hing en 1977-1978. Ce luxueux bâtiment de huit étages, destiné aux Borletti, une des grandes familles de la bourgeoisie entrepreneuriale milanaise, réinterprète avec audace le répertoire stylistique néoclassique, dans l’esprit du Novecento. Bien que reprenant de nombreux éléments traditionnels de l’architecture italienne, leurs lignes essentielles les rapprochent de l’esthétique moderniste rationaliste. (…) Ponti visitait certainement les musées étrusques, en notant les décors, redessinait et rééditait des vases phéniciens avec Richard-Ginori, se passionnait pour les obélisques palladiens, parlait avec ferveur de Sebastiano Serlio… Mais on ne rencontre pas dans son travail une « période étrusque », une autre « phénicienne », « palladienne », ou « XVIe siècle ». Le 500e numéro de Domus, en juillet 1971, est consacré au directeur, « que nous aimons comme homme et comme maître, et qui pilote la revue depuis trente-cinq bonnes années ». (...) Œuvre d’art totale, la villa Planchart abrite aujourd’hui une fondation qui veille à la conserver dans son intégralité. Plus complexe encore, la façade de l’immeuble Montedoria (1964-1970) à Milan combine quatre sortes de carreaux vert émeraude aux reliefs variés. Planchart, © Antoine Baralhé. Par Marta Nezzo. (…) Par Sophie Bouilhet-Dumas. Aluminium, simili-cuir, bakélite, © Vitra Design Museum Jürgen Hans et Andreas Sütterlin[en]© Weil am Rhein, Vitra Design Museum. Des dessins géométriques polychromes s’y déploient et s’adaptent aux formes irrégulières des pièces. 7 000 € Mid-Century Italian Linen Velvet Lounge Chairs by Gio Ponti for ISA Bergamo, 1950s, Set of 2. Les meilleures offres pour 1959 GIO PONTI Superlight chaise Domus 352 Poul Kjaerholm Tapio Wirkkala Silver sont sur eBay Comparez les prix et les spécificités des produits neufs et d'occasion Pleins d'articles en livraison gratuite! (…). Si Gio Ponti est aujourd’hui admiré par un public éclairé d’amateurs de design et très convoité par les collectionneurs, son œuvre reste peu connue en France. Les balcons, les terrasses, les loggias et les baies vitrées constituent l’ornement minimaliste des façades et rappellent la conviction de l’architecte que les toits et les façades sont faits pour être habités comme le reste de la maison. . Collection particulière, Milan, Fabricant : Ditta Parma Antonio e figli. Sur les conseils de Ponti, il fait appel à la designer Nanda Vigo pour l’aménagement de l’intérieur. Size: 18 x 11.5 cm. Dans les années 1970, toujours à la recherche de transparence et de légèreté, il envisage ses façades architecturales comme des feuilles de papier pliées sur lesquelles figurent des formes géométriques ajourées à l’exemple de la cathédrale de Tarente (1970) et du Denver Art Museum (1974). La table a encore la plaque de verre d'origine en verre trempé, il n'y a pas d'éclats de verre (quelques rayures dans le verre). En 1964, Gio Ponti publie dans les pages de Domus un projet de maison familiale, un prototype baptisé Lo Scarabeo sotto una foglia (Le Scarabée sous une feuille) dont il offre aux lecteurs les plans détaillés à l’échelle 1/50. Polo Museale della Poursuivant sa réflexion sur ce matériau, il crée en 1956-1957 une ligne de carreaux colorés en pointe de diamant pour la firme milanaise Ceramica Joo. Il élabore, avec la complicité de Ceramica D’Agostino de Salerne, trente carreaux de 20 centimètres de côté ornés de motifs bleus et blancs qui, assemblés et orientés de différentes manières, permettent d’obtenir une centaine de sols différents, un nombre suffisant pour rendre chaque chambre unique. Ainsi, la perception des jeux subtils d’ombre et de lumière créés par la voile varie continuellement au gré du climat. « La maison devient une création, une composition unique d’espaces, de lumières qui, mis en rapport les uns avec les autres, nous procurent des émotions plus belles, plus fraîches, plus proches de l’architecture et de notre vision de la vie », écrit Ponti au sujet de cette maison dont il occupa le dernier étage de 1936 à 1943. La modernité de Ponti est certes fonctionnelle, mais soucieuse aussi de s’insérer dans la trame compliquée des mémoires du passé ; son classicisme est indéniable, mais comme point d’équilibre parfait entre les nécessités pratiques et les aspirations de l’imaginaire. Imaginé comme une feuille tombée au sol, son toit saillant protège les façades de la pluie et du soleil. (…), L’amour inconditionnel que Ponti porte à la culture française a sûrement contribué à la manière dont Domus a soutenu la création de ce pays, qu’il s’agisse de simples articles dans les années 1920 ou des numéros spéciaux plus étoffés dans les années 1960. Ces derniers évoquent les parois des grottes des jardins baroques ; cette métaphore est filée dans le parc de l’hôtel où Ponti imagine une piscine « comme un miroir d’eau pour nymphes des bois », d’où émerge un plongeoir sur un îlot au milieu du bassin. Milan, D’innombrables designers et architectes sont aujourd’hui renommés grâce à leurs créations pour Venini et/ou Fontana Arte, mais curieusement, Gio Ponti est rarement mentionné en rapport avec ces grandes manufactures de verrerie. À l’issue de la guerre, protagoniste majeur du « made in Italy », il encourage par le biais de la revue Domus et les expositions qu’il organise, la création italienne à l’étranger. réconfortent ma saison de quatre fois 20 ans. La galerie côté jardin revient sur les collaborations qu’il a nouées avec les grands fabricants d’objets d’art, Richard Ginori, Christofle et Fontana Arte, mais aussi avec des artisans ou de petites entreprises. En 1973, avec la complicité du critique d’art Pierre Restany, François Mathey, alors directeur du musée, consacre à Domus une exposition qui donne à voir quarante-cinq années d’une aventure intellectuelle qui a façonné une grande part de la modernité européenne, autant plate-forme d’inspirations que lieu de rencontres : la liste des collaborateurs qui réunit tout le gotha de la pensée et de la création contemporaines donne le vertige. • Dominique FOREST, conservatrice en chef du département Moderne et Contemporain (…). De sa genèse en 1964 à son inauguration en 1970, cet édifice est maintes fois retravaillé jusqu’à ce que l’architecte milanais aboutisse à une expression traduisant sa conception du sacré. Porcelaine émaillée, décor peint à la main rehaussé à la pointe d’agate. Après avoir invité Gio Ponti à aménager le Royal Continental Hotel de Naples, son propriétaire, Roberto Fernandes, le sollicite à nouveau pour intervenir sur le bâti de l’hôtel Parco dei Principi à Sorrente (1960), puis sur celui de son pendant à Rome (1961-1964). Description: 8vo, pp. Side with aluminium label impressed CONS. En 1957, la chaise Superleggera (variante de la Leggera), une des plus légères au monde, devient l’icône de son mobilier. Je viens de voir un reportage sur France2 à propos de MONSIEUR GIO PONTI. « Votre maison sera (…) comme un grand papillon posé sur une colline », précise Ponti dans une lettre résumant les souhaits des futurs propriétaires. L’autre, la majeure, accessible seulement au regard et au vent : une façade “pour l’air” (…) avec quatre-vingts fenêtres ouvertes sur “l’immensité”, qui est la “dimension” du mystère de la présence éternelle de Dieu. En guise de remerciements, sur un papier à lettres à en-tête du musée, Gio Ponti dessine une main élégante aux doigts effilés dont s’échappe sa belle écriture déliée : « Merci mon ami pour tout ce que vous et le musée avez fait pour Domus et moi, à vous Mathey i miei pensieri fraterni. (...) En réalité, l’architecte discute avec le recteur du moindre choix, l’accompagnant pour visiter les ateliers des artistes avec lesquels, souvent, il a partagé l’expérience de la Triennale milanaise. Pour conclure, je souhaite que, parmi les visiteurs de l’exposition et les lecteurs de ce catalogue, quelques-uns, peut-être les plus curieux, fassent comme le ferait certainement Gio Ponti : qu’ils désobéissent et se détachent de l’ordre chronologique. Gio Ponti (18 novembre 1891, Milan - 16 septembre 1979, Milan) est un architecte, designer, peintre, auteur, enseignant et directeur de publications italien. Ponti opte pour une solution chromatique immersive en bleu et blanc, de manière à pouvoir inviter l’extérieur à l’intérieur. Si les variations en matière de volume et de typologie sont réduites, chaque immeuble conserve cependant sa propre originalité. Diplômé de l’Ecole Polytechnique de Milan, Gio Ponti ouvre en 1921 son cabinet d’architecture adoptant au départ les principes d’une architecture d’inspiration classique avec la villa de la Via Randaccio à Milan. La céramique est pour Gio Ponti un terrain d’expérimentation hors pair qui lui permet de reformuler des éléments de la culture traditionnelle italienne et de les intégrer dans un système de production industrielle, de la création de vaisselle, d’objets décoratifs et de sanitaires à la conception de carreaux pour le sol et les murs. Il existe dans son travail des jeux de composition délicats, qui se manifestent dans les trois dimensions et s’étendent à des façades d’immeubles, ou bien se concentrent sur des détails d’ameublement, des parois, des ouvertures, des éclairages, des juxtapositions de matériaux. Métal et verre © Gio Ponti Archives, Coffee Table by Gio Ponti for Domus Nova, 1950s. • Salvatore LICITRA, directeur Gio Ponti Archives, Commissaire associée In his role as the director of Domus, Ponti often found himself in particular intellectual affinity, an affinity which often became personal friendship, with some of the most well-known names on the international scene, figures he got to know very well indeed. Des jardins assurent la transition entre les immeubles et la rue.

Allegri - Miserere, Napoli 1998 99, Gironi Champions 2020 2021, Migliori Facoltà Di Architettura, Università Vita-salute San Raffaele Opinioni, Guitar Arrangements Pdf,